Conseil National de Generation Écologie

Delphine BATHO & Amapola VENTRON, lors du congrès national de Génération Ecologie

Delphine BATHO & Amapola VENTRON, lors du congrès national de Génération Ecologie

Samedi 16 février dernier, s'est tenu le Conseil National de Génération Écologie, animé par sa présidente Delphine BATHO, et Amapola VENTRON, membre du bureau National et Déléguée pour le Pays d’Aix.

Génération écologie , qui a  pour ambition de regrouper les différentes tendances écologiques et tous les mouvements politiques qui ne se reconnaissent pas dans les EELV, a été  créé en mai 1990 par Brice Lalonde, et successivement présidé par Jean-Louis Borloo, ou Corinne Lepage.

 

Il est aujourd’hui en plein développement sous la présidence de Delphine BATHO, ancien ministre de l’écologie, député des Deux-Sèvres (79) pour un 3eme mandat, et membre de la commission des affaires économiques à l’Assemblée Nationale.

De nombreux sujets y ont été abordés, tant sur des questions d'actualité nationale et internationale, que sur des problématiques écologiques de fond ; tels le réchauffement climatique l’utilisation du glyphosate, le stockage des « boues rouges » de l’usine Alteo de Gardanne …
 

Lisez le Manifeste, et découvrez si "vous êtes terriens ou destructeurs"?

Lisez le Manifeste, et découvrez si "vous êtes terriens ou destructeurs"?

L’occasion d’échanger également sur « le Manifeste », où dans un livre court et incisif préfacé par le philosophe Dominique Bourg, Delphine BATHO plaide pour un renversement radical autour de la cause écologique.

« Êtes-vous Terriens ou Destructeurs ? » c'est la question qui est sur bandeau rouge, ceinture le nouveau manifeste de Delphine Batho publié aux Éditions du Rocher.

 

Une interpellation qui résume le nouveau clivage proposé par la présidente de Génération Écologie. « Ce manifeste, souligne-t-elle, est un projet politique radical » qui prend acte de « l’obsolescence des partis traditionnels » et fait de l’écologie le centre névralgique de toutes les politiques publiques.

 

La social-démocratie « périmée »!

« Continuer à vivre sur cette planète est désormais le but premier », écrit l’ancienne ministre socialiste, pour qui « l’écologie intégrale démocratique (…) propose une espérance en rupture totale avec le libéralisme et le socialisme (…), les deux faces d’une même pièce : celle de l’effondrement de la nature qui est la racine cachée de ces modèles ».

 

Droite et gauche sont donc renvoyées dos à dos ; et le concept même de croissance, devenu « l’indicateur de la vitesse d’effondrement et de destruction de (…) la Terre », est banni.

 

Pour Delphine Batho, « le cœur du projet de la social-démocratie est ainsi périmé ». Seules comptent « les limites planétaires », conditions de la pérennité de l’humanité.

 

Fini les « petits pas », place au « big bang ».

 

 

Rédigé par Amapola VENTRON

Publié dans #Génération Ecologie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :